Des élus à votre écoute
Header

CAO et Amicale laïque en cessation de paiement

juin 26th, 2015 | Posted by admin in Amicale Laïque | Associations | CAO

Saint-Cyr-l'Ecole : Fermeture CAO Amicale laïqueLa déclaration de cessation de paiement a été faite par le CAO et l’Amicale laïque auprès du Tribunal de grande instance. Les deux grandes associations saint-cyriennes, créés respectivement en 1926 et en 1952, qui ont su si bien contribuer à donner une âme à notre ville en accompagnant tant de jeunes durant des décennies, vont mourir. Elles comptaient plus de 3 000 adhérents et 82 salariées.

Comment en est-on arrivés là ?

Début mars 2015, nous apprenions que la ville s’apprêtait à couper les subventions aux deux structures associatives. Sous couvert de rationalité, la municipalité appliquait une bonne vieille recette de droite : sport, culture, social… trop cher. En effet, afin d’offrir un accès aux activités au plus grande nombre, les deux associations pratiquaient une politique tarifaire modérée et se trouvaient donc dépendantes des subventions.

La décision brutale de couper les vivres aux associations a un effet direct : étrangler puis tuer le CAO et l’AL.

Afin d’être sûr de ne pas rater son coup, la mairie a depuis exigé des deux  associations (avec lettre en recommandé) qu’elles quittent leurs locaux place Sémard pour le 30 juin. Subventions coupées, mises à la porte, on ne saurait mieux s’y prendre.

IRRESPONSABILITÉ ET CYNISME DE LA DROITE LOCALE

Nos demandes répétées en conseil municipal pour que les associations puissent poursuivre leurs activités ont été rejetées. Que ce soit en poursuivant les subventions, ou en les rencontrant pour étudier avec elles de nouvelles modalités de partenariat et si nécessaire des subventions redéfinies mais compatibles avec leurs actions, rien n’était recevable pour la majorité municipale…

Par dogmatisme, la droite locale a décidé de saborder les deux plus importantes associations de la ville. En coupant les subventions aux associations avant la fin de l’année sportive et culturelle en cours, elle met au passage les salariés de ces associations dans une incertitude totale.

L’irresponsabilité et le cynisme avec lesquels le Maire Bernard Debain et ses 24 colistiers auront liquidé ces deux associations n’a d’égal que l’immense gâchis engendré par leur décision.

Le CAO et l’Amicale laïque, c’était plus de 3 000 adhérents, 82 salariés, des dizaines de bénévoles qui contribuaient à donner vie à notre ville et du bonheur à tant d’enfants.

Lorsque nous parlerons d’éducation de nos enfants, nous aurons bien sûr à l’esprit l’apport éducatif que ces activités sportives, culturelles ou sociales apportaient à nos jeunes. Activités sacrifiées.

Lorsqu’il sera demandé aux saint-cyriens de s’investir pour leur ville, d’y donner de la vie et du dynamisme, nous aurons à l’esprit le peu de cas fait pour tous ces bénévoles qui ne comptaient pas leurs heures.

Lorsqu’il sera fait état, comme durant la campagne des municipales par l’actuelle majorité, d’une priorité donnée à l’emploi, nous aurons aussi à l’esprit les salariés des deux associations dont les contrats vont se terminer. Il est parfois aussi facile de dénoncer un plan social à 400 km que de contribuer en même temps à une liquidation sur sa commune.

« CE SOIR, NOUS SOMMES TRISTES, MAIS PAS RÉSIGNÉS »

Alors ce soir, oui, nous sommes tristes que 89 ans et 73 ans d’histoire au service des Saint-Cyriens, en particulier nos plus jeunes, se termine ainsi. Mais nous ne sommes pas résignés.

Aux côtés des Saint-Cyriens, nous continuerons à nous battre pour défendre et développer le tissu social sur notre commune afin de permettre à chacun de s’épanouir dans des activités sportives et culturelles. Plus globalement, nous continuerons de travailler à une alternative pour Saint-Cyr-l’École. C’est urgent.

Une nouvelle association pour la musique ?

La vente à la découpe bien organisée. Pour les activités musicales, avant même la disparition de l’Amicale laïque, la création d’une nouvelle association a été décidée. Dans un courrier en date du 18 mai 2015, le maire de Saint-Cyr-l’École explique ainsi qu’ « il a été convenu que la solution la plus simple et la plus efficace était, dans un premier temps, de constituer une nouvelle association ». Supprimer les subventions de l’Amicale laïque pour se créer « son » association sur ses ruines, s’est en effet révélé simple et efficace… Le maire poursuit : « En conséquence, l’Amicale laïque se sera plus à même d’assurer ses cours d’école de musique, ne disposant plus des professeurs, ni des locaux qui sont affectés à celle-ci. » La boucle est bouclée.


À LIRE AUSSI
CAO et Amicale laïque : les subventions… reportées (26 mars 2015)
CAO et de l’Amicale Laïque : « Il faut que la vérité soit rétablie » (23 mars 2015)
La fermeture du CAO et de l’Amicale Laïque ? (7 mars 2015)

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Responses are currently closed, but you can trackback.