Des élus à votre écoute
Header

Porte Notre-Dame-des-Anges, Saint-Cyr-l'EcoleLes Journées européennes du Patrimoine 2015 sont organisées les 19 et 20 septembre. La commune de Saint-Cyr-l’École ne présente pas d’évènement à cette occasion. Notre commune est pourtant ville d’Histoire et de Patrimoine. Une lacune que nous espérons voir comblée les prochaines années.

Les amateurs de Patrimoine, curieux ou amoureux de notre commune pourront consulter la carte du patrimoine de Versailles Grand Parc (http://sig.versaillesgrandparc.fr/Patrimoine/). (suite…)

ALLEE-DE-VILLEPREUX-LAVERNE-ptL’Allée royale de Villepreux, qui parcourt le nord de Saint-Cyr-l’École, depuis l’Étoile royale à l’intérieur du Petit parc du château de Versailles, fait l’objet d’un projet d’aménagement piloté par Versailles Grand Parc et accompagné de nombreux acteurs.

Même si les études ne sont pas achevées, les grandes lignes du projet se dessinent et les premières opérations sont lancées.

(suite…)

PLAINE-DE-VERSAILLES-0L’Allée royale de Villepreux constitue l’un des cinq axes paysagers rayonnant vers l’ouest depuis l’Étoile royale. Elle dresse le « grande perspective » voulue par André Le Nôtre depuis le château de Versailles, qui prolonge le Grand Canal pour s’étendre jusqu’à la commune de Villepreux. Tracé central au cœur du site classé de la Plaine de Versailles, la voie bénéficie des études sur l’aménagement et la valorisation de ce territoire.

(suite…)

Le 11 novembre 2014, notre commune a célébré le 96ième anniversaire de l’Armistice de 1918. À cette occasion, une nouvelle plaque a été ajoutée au monument aux morts de l’ancien cimetière : les noms de 34 poilus, jusque là « oubliés » par l’Histoire, complètent ainsi la première plaque.

Ce sont des années de recherches obstinées de Jean Rose, historien saint-cyrien et président de l’association Histoire et Patrimoine, qui ont permis de réunir ces noms de soldats morts pour la France durant cette guerre. « Lorsque le monument aux morts a été inauguré, le 10 avril 1921, seuls 65 noms étaient connus », explique Jean Rose. « Mais ce conflit fût une véritable boucherie et de nombreux corps n’ont été découverts et identifiés que bien plus tard. En particulier avec le matricule que les soldats gardaient autour du cou. » Ce sont aujourd’hui 99 saint-cyriens qui sont honorés lors des cérémonies, avec tous ceux qui, quelque soit leur commune d’origine ou leur nationalité, quelque soit le conflit auquel ils ont participé, ont péri du fait des guerres.

(suite…)