Des élus à votre écoute
Header

Îlot Sémard : Encore des logements sans concertation

août 28th, 2019 | Posted by admin in Urbanisme

L’îlot Sémard, face à la gare SNCF de Saint-Cyr est amené à disparaître au profit d’un très gros projet urbain. Le site accueille aujourd’hui nombre de services publics (micro-crèche, salles associatives, salle des fêtes, police municipale). Malgré l’ampleur du projet, aucune consultation n’a été prévue ni même information des Saint-Cyriens.

Un important projet immobilier va voir le jour près de la place Pierre Sémard, face à la gare. Il est prévu de remplacer ce qu’il y a actuellement par plus d’une centaine de logements, comprenant également quelques commerces et une micro-crèche (celle existante). Ces logements seront tous en accession libre exclusive et comprendront une place de parking souterrain par appartement et quelques places extérieures dédiées aux futurs commerces. A priori,selon le cahier des charges, l’antenne de police resterait. Par contre, toutes les associations, ainsi que la salle des fêtes seraient déplacées.

Ces 4 712 m² à proximité immédiate de la gare vont donc être totalement transformés d’ici peu de temps, sans concertation ou information des Saint-Cyriens, ni même des riverains.

Îlot Sémard, face à la gare de Saint-Cyr (Google Map)

Le cahier des charges que nous avons obtenu difficilement et après plusieurs demandes (voir encadré) nous semble vraiment modique au regard de ce qui pourrait être proposé.

D’une part, il n’est exigé que le minimum en termes de développement durable, ce qui est très décevant face aux défis en matière climatique. D’autre part, nous pouvons déjà annoncer la saturation de cette zone en matière de circulation et de stationnement. Un seul passage, la place Sémard, pour accéder à ces nouveaux logements, et celui-ci est déjà saturé matin et soir. Une centaine de logements en plus ne va pas améliorer les choses. En outre prévoir une place de parking par logement est insuffisant, comme nous l’avons vu dans tous les autres quartiers de la ville. Avec un lieu aussi étroit, des commerces et plus de voitures, les difficultés de circulation vont s’accentuer.

En matière de transport, rien n’est précisé non plus pour les circulations douces et les bus. Il est indiqué qu’un nouveau parvis verra le jour pour la gare, sans plus d’information. Il nous semble important de réfléchir dès à présent à un plan de circulation plus audacieux, pour les vélos, les bus, mais également les piétons.

Nous proposons un vrai cheminement vélo qui passerait de l’avenue du général Leclerc à la gare. Pour fluidifier le trafic en favorisant la circulation des vélos, la création d’un vrai parking sécurisé autour de la gare et un second plus bas dans Saint-Cyr sont une nécessité.

Pour les bus, il faut leur laisser plus de place pour stationner le long de la gare, en élargissant la route et en créant une voie dédiée aux bus et vélos.

En matière de développement durable, il aurait été bien de faire un cahier des charges plus restrictif de manière à avoir des bâtiments plus durables, moins énergivores, avec des toitures végétalisées, et plus d’espaces verts accessibles. Quand un tel projet voit le jour, c’est dommage de ne pas en profiter pour améliorer la qualité de vie des Saint-Cyriens.

Enfin, dernier point, plutôt que de ne proposer que des logements à vendre, pourquoi ne pas créer une résidence étudiante et/ou une résidence pour personnes âgées non dépendantes ? La proximité directe avec la gare est un point important pour ces populations.

Démocratie locale et la réalité
Dans la loi, pour que la démocratie fonctionne, il est prévu que les mairies soient tenues d’informer dans des délais raisonnables l’opposition, mais également les citoyens qui le demandent.
Ainsi, la loi donne au maire un mois maximum pour communiquer les documents administratifs à tout citoyen qui le demande, ainsi qu’aux élus tous les éléments nécessaires à leur travail. Passé ce délai, la loi indique qu’il s’agit d’un « refus » de communiquer le document.
La mairie a ainsi refusé de nous communiquer le cahier des charges qu’elle a écrit pour ce projet. Nous avons dû attendre trois mois pour recevoir le contour du projet de l’Îlot Sémard, malgré plusieurs relances. 3 mois pour communiquer aux élus un document rédigé par la mairie, c’est beaucoup. Et ces refus illégaux sont récurrents et nous devons insister pour avoir chaque document. Il est même des documents que nous ne recevons jamais… Peut-on en même temps parler de démocratie locale à longueur de magazine municipal et en même temps ne pas respecter la loi pour tenir secrets et opaques des projets (payés par les contribuables Saint-Cyriens) ? Visiblement, oui.


À LIRE AUSSI
Nos articles sur l’urbanisme à Saint-Cyr-l’École
Nos articles sur le PLU de Saint-Cyr-l’École

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Both comments and pings are currently closed.