Des élus à votre écoute
Header

Piscine : bilan d’activité 2017, renouvellement du délégataire, tarifs…

août 2nd, 2018 | Posted by admin in Piscine | Saint-Cyr-l'Ecole | Services publics | Tarifs des services publics

Le rapport annuel 2017 de la piscine de Saint-Cyr-l’École a été présenté lors du conseil municipal du 4 juillet 2018. Une nouvelle concession de 10 ans a été votée en faveur de Vert Marine. Bien que les usagers saint-cyriens soient très minoritaires dans cet équipement, il leur sera de nouveau demandé de payer l’essentiel du coût.

Alors que le contrat de délégation du centre aquatique arrivait à son terme, nous avions de nouveau posé la question de la mutualisation de ces équipements au niveau de l’agglomération Versailles Grand Parc (lire, notamment, notre tribune). En effet, la piscine est déjà par nature intercommunale par sa fréquentation mais communale dans son financement.

Cette situation était de nouveau illustrée par le rapport annuel 2017 de l’équipement. La fréquentation était en légère hausse en 2017 avec 157 526 entrées : 101 347 entrées « public », 23 467 entrées pour les activités, 17 027 pour les scolaires, 6 309 pour le sauna/hammam, 6 244 pour les associations et 3 132 pour les centres aérés. En 2017, 74% des entrées du public proviennent d’usagers non saint-cyriens. Les extérieurs représentent 44% des entrées pour les activités et 73% du sauna/hammam. Les scolaires et centres de loisirs proviennent de Saint-Cyr ou d’autres communes (Fontenay, Bois d’Arcy, Montigny, pour les scolaires). Les associations proviennent de Saint-Cyr ou non (associations d’entreprise par exemple).

Côté dépenses, même si les usagers extérieurs payent un tarif supérieur, l’essentiel des coûts est supporté par le saint-cyrien (construction, gros travaux d’entretiens, prise en charge du déficit d’exploitation de la piscine…)

LE NOUVEAU CONTRAT

La nouvelle convention liera la commune avec Vert Marine pour 10 ans, à travers un contrat de concession d’affermage. C’est la seule proposition que la commune ait reçue, le second candidat ayant été rejeté faute d’avoir respecté la procédure.

Le contrat se base sur un  budget prévisionnel qui repose sur une nouvelle grille tarifaire (voir plus bas) et un déficit prévisionnel d’exploitation pris en charge par la commune.

QUELLE TARIFICATION POUR 2019 ?

La proposition de Vert Marine, acceptée par la commune, s’appuie sur une proposition tarifaire. (Mauvaise) Surprise, la grille tarifaire proposée comporte des augmentations importantes mais, en plus, fait majoritairement porter les augmentations sur les usagers saint-cyriens pour davantage préserver l’usager extérieur !

Extrait de la grille tarifaire prévisionnelle :

Actuels 1er janv. 2019 % 1er sept. 2020 1er sept. 2021 % (3 ans)
Tarifs unitaires
Adulte – Saint-Cyrien 4,60 € 4,90 € +6,5 % 5,00 € 5,00 € +8,7 %
Adulte – Extérieur 6,20 € 6,50 € +4,8 % 6,50 € 6,50 € +4,8 %
Réduite – Saint-Cyrien 3,60 € 3,90 € +8,3 % 4,00 € 4,00 € +11,1 %
Réduite – Extérieur 4,80 € 4,90 € +2,1 % 4,90 € 4,90 € +2,1 %
-3 ans – Saint-Cyrien Gratuit  Gratuit
-3 ans – Extérieur Gratuit  Gratuit
Carte 10 entrées
Saint-Cyrien 37,60 € 43,90 € +16,8 % 44,30 € 44,70 € +18,9 %
Extérieur 50,60 € 57,90 € +14,4 % 58,20 € 58,50 € +15,6 %
Espace bien-être
Saint-Cyrien 8,40 € 9,90 € +17,9 % 10,10 € 10,30 € +22,6 %
Extérieur 10,00 € 11,90 € +19,0 % 12,10 € 12,30 € +23,0 %

Les usagers de Fontenay, Bois d’Arcy et Élancourt bénéficient du tarif saint-cyrien mais la commune d’origine paye le complément entre ce tarif Saint-Cyr et le tarif extérieur.

LE DÉFICIT D’EXPLOITATION PAYÉ PAR LES SAINT-CYRIENS

Un centre aquatique est, sauf exception, déficitaire. La commune prend donc en charge ce déficit pour faire fonctionner l’équipement et proposer ces services aux habitants. Lors de la signature de la convention, la commune et le délégataire se mettent d’accord sur un déficit prévisionnel (en pratique, le délégataire fait une proposition avec son offre). Si les résultats se révèlent meilleurs que les prévisions, la commune et l’exploitant se partagent la différence entre le déficit prévisionnel et le déficit réel.

La commune doit également au gestionnaire une compensation pour contrainte de service public : la commune impose des obligations qui peuvent nuire à la rentabilité de l’équipement (créneaux pour les scolaires ou associations, etc.) mais compense financièrement le manque à gagner potentiel. Inversement, le délégataire doit à la commune, propriétaire du centre aquatique, une redevance fixe pour utiliser l’équipement.

Le plus gros de la dépense provient donc du déficit. Pour un contrat de 10 ans, le coût pour la collectivité a été chiffré à 290 000 euros en moyenne par an. Payé par les seuls habitants de notre commune.

Sur 100 000 entrées « public », 26 000 sont des Saint-Cyriens. Si les Saint-Cyriens payent moins cher l’entrée, ils payent ainsi indirectement 11,15 € de plus par entrée (déficit de 290 00 € et 26 000 entrées), ou 14,50 € par habitant. Il n’est pas choquant qu’un déficit soit constaté en fin d’année, puisqu’un service est apporté aux habitants, notamment nos plus jeunes. Mais il ne faudrait pas que les Saint-Cyriens payent l’essentiel d’une piscine pour les communes autour…

Nous l’avons expliqué en conseil municipal, « les modalités ne semblent pas cohérentes avec nos objectifs. C’est une constante : les saint-cyriens représentent un peu plus d’un quart des entrées mais payent le plus gros des dépenses de l’équipement avec notamment la prise en charge du déficit annuel. »

Nous demandons donc que la hausse de tarif soit majoritairement supportée par les extérieurs afin de ne pas pénaliser les Saint-Cyriens qui payent déjà l’équipement par ailleurs. Et non pas, comme nous l’avons vu, que ce soit les habitants de notre commune qui subissent, en plus, les plus fortes augmentations de tarifs.


À LIRE AUSSI
La mutualisation des centres aquatiques (enfin) évoqué à VGP… mais rejetée (15 février 2018)
Les piscines, Versailles Grand Parc et la Cour des comptes (14 février 2018)
Vers une piscine intercommunale ? (10 janvier 2018)
L’avenir de la piscine municipale incertain ? (19 octobre 2017)
Pour une piscine intercommunale (7 juillet 2016)
Notre dossier Piscine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Both comments and pings are currently closed.