Des élus à votre écoute
Header

Que retenir du conseil municipal du 12 avril 2018

mai 15th, 2018 | Posted by admin in Budget | Conseil municipal

Le conseil municipal du 12 avril 2018 a en particulier été consacré au budget de la commune. D’une part, le compte administratif de l’exercice 2017, d’autre part le budget primitif de l’année 2018 ont été votés. Les rythmes scolaires pour notre commune, applicables à la rentrée de septembre 2018, ont été officiellement validés.

BOULEVARD COLONEL ARNAUD BELTRAME

Le conseil municipal a décidé de donner la dénomination de « Boulevard Colonel Arnaud Beltrame » sur la partie Est du boulevard Georges Marie Guynemer, entre l’esplanade Napoléon Bonaparte et la rue Charles Emile le Roy, sur le quartier Charles-Renard.

Le 23 mars, à Trèbes (Aude), un terroriste se revendiquant soldat de l’État Islamique prenait en otage des salariés et clients d’un supermarché. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame décidait de prendre la place d’un otage. Gravement blessé par le preneur d’otages, l’officier de gendarmerie est mort des suites de ses blessures. La commune a souhaité rendre hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, également ancien élève de l’école militaire de Saint-Cyr-l’École.

COMPTE ADMINISTRATIF 2017 DE LA COMMUNE

Le compte administratif de la commune pour l’exercice 2017 a été présenté en conseil municipal. Les chiffres définitifs confirment nos analyses : la hausse massive des impôts locaux, décidée en 2016, aura bien engendré des recettes importantes supplémentaires… mais l’argent n’est pas utilisé. Fin de l’exercice 2017, il restait dans les caisses de la ville plus de 13 millions d’euros.

Lire l’article « Pourquoi vos impôts locaux… dorment quelque part »

BUDGET PRIMITIF 2018 DE LA COMMUNE

Les taux des impôts locaux pour Saint-Cyr-l’École en 2018 ont été votés au même niveau que l’an passé : Taxe d’habitation, 21,68 % ; Taxe sur le foncier bâti, 17,90 % ; Taxe sur le foncier non bâti, 54,05 %. Nous avons rappelé que les taux avaient subi une augmentation record en 2016, avec +38 % pour la taxe d’habitation et le foncier non bâti, +19,1 % sur le foncier bâti. Alors qu’il restait, fin 2017, 13 millions d’euros non utilisés dans les caisses de la ville, il nous a semblé déraisonnable de maintenir cette pression fiscale sur le contribuable saint-cyrien.

Lire l’article « Impôts 2018 : les taux inchangés, oui mais… »
Lire l’article « Pourquoi vos impôts locaux… dorment quelque part »

Au nom de notre groupe, Jacques Steiner est intervenu en séance pour plaider (de nouveau) en faveur d’une plus grande mutualisation : « Nous l’avons déjà dit à de nombreuses reprises, l’intégration au sein de Versailles Grand Parc n’est pas assez volontariste, que ce soit sur l’aspect mutualisation des services ou sur l’aspect transfert de compétences. Nous ne sommes pas entendus. De même, les coopérations intercommunales en dehors de l’agglomération, par exemple avec Fontenay-le-Fleury et Bois d’Arcy se résument à peau de chagrin. Pourtant, il y a à l’évidence des leviers à la fois d’économies mais aussi d’amélioration des services par le biais de la mutualisation. L’idée qu’on fait tout, mieux, tout seul et surtout à moindre coût a vécu. Et c’est tant mieux. En zones rurales, cela fait longtemps que des élus locaux inventifs et intelligents l’ont compris. »

Deux exemples sont avancés : le centre aquatique, dont nous demandons une gestion intercommunale, et la mutualisation de la police municipale au niveau intercommunal. « Elle permettrait en effet de gagner en efficacité mais aussi en coût. Il suffit de comparer les moyens d’une police municipale de quelques agents, fermée le soir et le week-end, à l’efficacité et au coût d’une police intercommunale commune à plusieurs villes. À Saint-Cyr-l’École, cet argument n’a pas encore été entendu. »

L’argument a pourtant été entendu, à côté de chez nous, à Maurepas et à Coignières, où les deux polices municipales ont récemment fusionné, avant que les agents de la police municipale d’Élancourt ne les rejoignent avant l’été. Qu’en attendent les élus LR de ces trois villes ? Des moyens d’intervention et de disponibilité des agents sur des plages horaires plus larges (WE, nuit), la possibilité de déployer des effectifs sur les trois communes en cas de besoin, des économies d’échelle et au final, un meilleur service rendu à la population.

« Bref, conclut le conseiller municipal, ce que nous avions défendu en octobre 2016 et qui visiblement n’apparaît pas possible, soit à l’échelle de VGP, soit avec nos voisins de Fontenay-le-Fleury et de Bois d’Arcy par exemple, est pourtant possible chez nos voisins. »

LES RYTHMES SCOLAIRES OFFICIELLEMENT VALIDÉS

Les rythmes scolaires appliqués à compter de la rentrée scolaire 2018 ont été officiellement validés par le conseil municipal dans cette séance. L’annonce du maintien d’un rythme à 4,5 jours par semaine avait été faite en marge de la séance du 14 mars.

Lire l’article « Les rythmes scolaires validés en conseil municipal »

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Both comments and pings are currently closed.