Des élus à votre écoute
Header

La mutualisation des centres aquatiques (enfin) évoqué à VGP… mais rejetée

février 15th, 2018 | Posted by admin in Piscine | Services publics | Versailles Grand Parc

Il y avait l’occasion manquée, en mars 2016, lorsque nous avons plaidé pour la mutualisation des centres aquatiques au conseil communautaire de Versailles Grand Parc. Le 13 février, nous avons enfin – brièvement et en toute fin de conseil – abordé ce sujet.

L’accueil fût des plus timorés. Pourtant, il ne s’agit rien de moins que d’optimiser financièrement la gestion des équipements publics, d’améliorer la qualité de service, de rationaliser les équipements sur le territoire…

C’était la question en toute fin de conseil communautaire, lorsque les premiers conseillers communautaires commencent à quitter la salle. Le maire de Saint-Cyr a présenté à l’assemblée notre démarche pour la mutualisation des centres aquatiques, suite à l’adoption par notre conseil municipal, à l’unanimité, le 20 décembre 2017, du vœu en ce sens que notre groupe proposait.

Sébastien DURAND a ensuite défendu le principe de cette mutualisation, rappelant que ces centres aquatiques répondaient à une caractéristique principale : « être des équipements intercommunaux par leur usage avec des publics provenant de plusieurs communes, mais communaux dans leur gestion et leur financement ». Dès lors, le mode de gestion actuel, communal, perdait tout son sens et sa justification.

Nous avons redis que notre agglomération avait déjà la compétence « Construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire » mais refusait de l’utiliser pour les piscines.

Nous avons rappelé les gains recherchés :

  • des coûts de gestion plus faibles, pour des équipements souvent déficitaires,
  • une qualité de service accrue, avec un pilotage commun et un partage des compétences,
  • une rationalisation de l’offre de piscines et de services associés sur le territoire, afin d’éviter les concurrences entre équipements et permettre un accès facilité à chacun, sur tout le territoire.

Nous avons reçu un soutien inattendu dans notre proposition : la Cour des comptes a rendu public, le 7 février, son rapport sur la gestion des piscines et centres aquatiques. Au terme d’une étude sur 69 collectivités territoriales et groupements de communes, la Cour préconise le transfert de ces équipements à l’intercommunalité !

Lire l’article « Les piscines, Versailles Grand Parc et la Cour des comptes »

Notre proposition d’étudier la perspective d’une mutualisation a pourtant été rejetée.

Deux arguments ont été avancés : D’une part, ce serait « un gouffre financier » pour VGP. C’est vite oublier que si les piscines seraient demain un coût important pour l’agglomération, c’est qu’elles sont aujourd’hui un coût important pour les communes… Gérées par l’un ou par l’autre, c’est le même contribuable qui paye. Il ne s’agit donc pas de créer des dépenses mais, justement, de travailler ensemble pour les réduire. Et c’est justement parce que la gestion des centres aquatiques est chère qu’il faut mutualiser !

L’argument est même trompeur puisque des reversements existent entre les communes et l’agglomération. La Cour des comptes note que le transfert « n’implique pas de dépenses supplémentaires directes pour l’EPCI dans la mesure où, au moment du transfert de l’équipement, l’attribution de compensation de la commune propriétaire peut être diminuée du montant du déficit. » Sachant qu’un gain financier est aussi attendu de la gestion commune des piscines, gain financier profitable à tous.

D’autre part, il nous est répondu que le rapport de la Cour des comptes serait non pertinent car la Cour « manque d’élus locaux »… Pourtant, le rapport publié repose sur une étude précise de la gestion de dizaines de centres aquatiques de différents territoires. Bref, du concret. Et la juridiction financière constate justement que la mutualisation a apporté des gains financiers, en qualité de l’offre, en pilotage et en contrôle des équipements publics. Ce que les autres intercommunalités font avec succès, pourquoi ne saurait-on pas le faire ?


À LIRE AUSSI
Les piscines, Versailles Grand Parc et la Cour des comptes (14 février 2018)
Vers une piscine intercommunale ? (10 janvier 2018)
L’avenir de la piscine municipale incertain ? (19 octobre 2017)
Pour une piscine intercommunale (6 juillet 2016)

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Both comments and pings are currently closed.