Des élus à votre écoute
Header

Que retenir du conseil municipal du 20 décembre 2017

janvier 7th, 2018 | Posted by admin in Conseil municipal

Il a été question d’aménagement lors du conseil municipal du 20 décembre 2017, avec un point d’avancement de plusieurs projets. Un vœu a été adopté à notre initiative pour passer la piscine sur une gestion intercommunale afin de rechercher des sources d’économie et un meilleur service aux habitants.

MODE DE GESTION DE LA PISCINE

Le centre aquatique de Saint-Cyr-l’École est exploité par Vert Marine pour le compte de la commune, par un contrat qui arrive à son terme le 31 mai 2018. Bâti et pensé dans le seul cadre de notre commune, ce sont les seuls Saint-Cyriens qui, après la construction, payent (ou paieront) les travaux importants et comblent le déficit d’exploitation tous les ans.

Et si on travaillait à une solution intercommunale ?

Lire l’article « Vers une piscine intercommunale ? »

DROIT DE PRÉEMPTION URBAIN

Suite à l’approbation du nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) de Saint-Cyr-l’École, un droit de préemption urbain simple a été instauré sur les zones urbaines et à urbaniser. Ce mécanisme est un levier intéressant pour maîtriser l’urbanisation de la ville dont nous demandions la mise en œuvre dès le début du mandat. Nous souhaitons et espérons que la commune se donne les moyens de l’utiliser. Le droit de préemption retenu est dit « simple », excluant certains types de biens.

L’AMAP ET LES SALLES MUNICIPALES

Par une décision du maire en date du 27 septembre 2017, dont nous avons pris connaissance à l’occasion du conseil municipal du 20 décembre, l’AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) de l’Épi d’Or bénéficie d’une salle municipale pour ses activités… en contrepartie d’une redevance de 5€ par semaine.

C’est la première fois qu’il est demandé à une association saint-cyrienne de payer pour utiliser une salle municipale.

Lire l’article sur l’ « utilisation d’une salle municipale pour une AMAP saint-cyrienne… avec redevance. »

RECONSTRUCTION / RÉNOVATION DE L’ENSEMBLE SCOLAIRE BIZET / WALLON

Le projet de reconstruction / rénovation de l’ensemble scolaire Ernest Bizet / Henri-Wallon avait donné lieu à une consultation pour les travaux. Autorisation a été donnée au maire de signer les marchés pour plusieurs lots (ascenseurs, revêtements, etc.) pour un total de 580 000 € sur les 9 millions d’euros de l’opération. En revanche, les appels d’offres ont été déclarés infructueux pour les principaux lots (gros œuvre, charpente, etc.) et devront être relancés ou modifiés.

PLAINE DE LA RÂTELLE

Le conseil municipal a autorisé le dépôt d’un permis d’aménager la Plaine de la Râtelle pour le projet de parc paysager le long de l’A12. Le projet comprend la réalisation du chemin de la Râtelle rejoignant le quartier Charles-Renard.

AUTRES SUJETS

Plusieurs autres sujets inscrits à l’ordre du jour du conseil avaient déjà été débattus par le passé. Lors de la séance du conseil du 4 octobre dernier, le conseil a voté le principe d’une garantie d’emprunt de la commune au profit d’un SCI Saint-cyrienne pour la construction d’une école privée catholique. Nous avions voté contre en particulier pour des questions de bonne gestion des deniers publics (voir notre intervention). Ce 20 décembre, le conseil a maintenant voté cette garantie d’emprunt.

Le conseil a également voté les mesures nécessaires à la dissolution du budget du service public communal d’assainissement, suite à la décision de transfert de la compétence assainissement de la commune à l’agglomération Versailles Grand Parc.

Une convention a été passée avec la société Bouygues Énergies et Services pour l’utilisation de bornes de charges pour les véhicules électriques sur le quartier Renard (voir nos observations sur le sujet dans le cadre de la révision du PLU). Nous sommes intervenus notamment pour connaître les développements au-delà du quartier Renard, pour savoir si des modes de production d’énergie renouvelable étaient envisagés à l’appui de ces dispositifs et encourager la mise en place de services associés sur ces sites, comme des services vélo.

Enfin, comme tous les ans, il était demandé aussi au conseil de se prononcer sur l’ouverture de magasins le dimanche. Picard demandait, pour la fin d’année 2018, d’ouvrir les dimanches après-midi en plus du matin. Le Comité d’entreprise de l’entreprise avait émis un avis défavorable. Le conseil a donné son accord tandis que nous avons voté contre, considérant que « l’organisation de la société ne peut se faire sur une vision exclusivement marchande », comme nous l’expliquions dans notre intervention en 2015.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Both comments and pings are currently closed.