Des élus à votre écoute
Header

Nouvelle carte scolaire à Saint-Cyr-l’École

février 22nd, 2017 | Posted by admin in Périscolaire | Scolaire

La carte scolaire à Saint-Cyr-l’École a été mise à jour lors du conseil municipal du 25 janvier 2017. Les modifications de périmètre étaient rendues nécessaires pour prendre en compte l’ouverture de l’école Jacqueline-de-Romilly (et la fermeture de Langevin), mais aussi adapter la répartition des élèves avec le nouveau visage de la ville et l’évolution de la population ces dernières années.

La commune de Saint-Cyr-l’École disposera à la rentrée 2017 de 10 établissements, après l’ouverture de l’école Jacqueline-de-Romilly dans la ZAC Renard et la fermeture de l’école Paul Langevin : 6 écoles maternelles et 5 écoles élémentaires (l’établissement Jacqueline-de-Romilly recevra à la fois des maternelles et des primaires).

Avec la nouvelle carte scolaire, la commune est divisée en 4 zones et 3 « zones d’attribution indifférenciée ».

  • Zone 1 : école Jacqueline-de-Romilly (maternelle et primaire) ;
  • Zone 2 : écoles Jean Macé (maternelle) et Romain Rolland (primaire) ;
  • Zone 2bis : écoles Robert Desnos (maternelle) et Romain Rolland (primaire) ;
  • Zone 3 : écoles Henri Wallon (maternelle) et Ernest Bizet (primaire) ;
  • Zone 4 : écoles Léon Jouannet (maternelle) et Jean Jaurès (primaire) ;
  • Zone 4bis : écoles Victor Hugo (maternelle) et Irène Joliot-Curie (primaire) ;
  • Zone d’attribution indifférenciée A : affectation variable entre les zones 1 et 2 ;
  • Zone d’attribution indifférenciée B : affectation variable entre les écoles maternelles Léon Jouannet et Victor Hugo, entre les écoles élémentaires Jean Jaurès et Irène Joliot-Curie ;
  • Zone d’attribution indifférenciée C : affectation variable entre les zones 1 et 4 ;
  • Zone d’attribution indifférenciée D : affectation variable entre les écoles maternelles Jean Macé et Robert Desnos.

La nouveauté tient aux zones dites indifférenciées, pour lesquelles une double affectation est prévue : les enfants pourront être affectés à l’une des deux écoles des zones limitrophes, en fonction des effectifs.

LA CARTE SCOLAIRE, LES ZONES ET LES RUES

Cliquer sur l’image pour agrandir.

Pour la liste des rues et des affectations, consulter la délibération, consulter la délibération (PDF).

LA NÉCESSAIRE INFORMATION ET ÉCOUTE DES FAMILLES

Nous avons soutenu cette nouvelle carte scolaire lors de son adoption en conseil municipal le 25 janvier 2017. Nous connaissons les contraintes pour mettre en place une carte scolaire qui ne soit pas remise en cause chaque année avec les évolutions démographiques. Les phénomènes annuels de fermetures ou de réouvertures de classes – ou les incertitudes sur le devenir de classes jusqu’au jour de la rentrée en fonction de l’arrivée ou du départ d’un enfant durant l’été qui ferait franchir les seuils réglementaires d’effectifs – nuisent à l’organisation des écoles et des familles.

En revanche, nous avons souhaité insister sur la nécessaire information des familles, très en amont de la rentrée : Les familles doivent s’organiser, les parents ont besoin de savoir où les enfants iront, les enfants peuvent aussi être demandeurs. Les choix peuvent également générer des frustrations auxquelles il faut prendre le temps de  répondre. Pour les gardes d’enfants, par exemple : Une  nounou acceptera-t-elle d’aller chercher à l’école les enfants d’une famille tant qu’elle ne connaîtra pas l’école d’affectation ? Une bonne information et écoute de la part de la maire sera indispensable.

La mixité sociale dans les écoles a aussi été mise en avant dans cette refonte de la carte scolaire. Nous partageons bien sûr cet objectif mais voyons aussi les limites pratiques de l’exercice. Lorsque les quartiers ne connaissent pas ou ne connaissent plus de mixité sociale, il est toujours difficile de la recréer dans une école. Pour les zones indifférenciées, le critère principal pour l’affectation sera un critère quantitatif pour équilibrer les classes. C’est donc surtout la fréquentation des écoles par les enfants du quartier qui déterminera si on ajoute – ou non – des enfants du quartier voisin, donc déterminera cette mixité lorsque les quartiers sont socialement homogènes. Pour assurer la mixité sociale, dans les écoles et les quartiers, c’est aussi sur l’urbain qui faut jouer.


À LIRE AUSSI SUR CE THÈME
Accueil des jeunes enfants : le règlement mis à jour (16 décembre 2016)
Accueil des jeunes enfants : les enfants de chômeurs pas les bienvenus ? (29 octobre 2016)
Tribune de septembre 2016 : Mettre l’enfance et l’éducatif au cœur des actions (18 septembre 2016)
Qu’est-ce qui change pour la rentrée à Saint-Cyr ? (15 septembre 2016)
Tribune de juin 2016 : Nos ATSEM sont utiles et finançables (31 mai 2016)
Le conseil municipal approuve la suppression des ATSEM (20 mai 2016)
La mairie supprime le quotient familial pour les classes vertes (30 décembre 2015)
Des tarifs périscolaires multipliés par 2, 3… ou plus ! (12 juin 2015)

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Responses are currently closed, but you can trackback.