Des élus à votre écoute
Header

Assainissement : L’extension et rénovation du Carré de Réunion

janvier 23rd, 2015 | Posted by admin in Découvrir | Eau

CARRE-DE-LA-REUNION-07-300Depuis 2011, la station d’épuration (STEP) du Carré de Réunion, située sur le territoire des communes de Saint-Cyr-l’École et de Bailly, fait l’objet d’importants travaux d’extension et de rénovation. À cette occasion, le processus de traitement des eaux usagées est amélioré, avec une attention particulière portée à la réduction des nuisances que ce type d’équipement peut engendrer.

La station d’épuration assure le traitement des eaux usées et pluviales pour le compte de 9 communes : Bailly, Bois d’Arcy, Fontenay-le-Fleury, Le Chesnay, Rocquencourt, Saint-Cyr-l’École, Versailles ainsi que, pour partie, Montigny-le-Bretonneux et Trappes. Elle rejette les eaux épurées dans le ru de Gally. La fin des travaux est prévue pour fin 2016 / début 2017 mais les équipements seront mis progressivement en service.

Mise en service en 1951, l’usine de traitement des effluents urbains a déjà connu des travaux d’extension et de rénovation. Elle répond à deux enjeux majeurs : faire face à l’évolution démographique sur son territoire de collecte, répondre aux exigences réglementaires concernant la performance du traitement et la qualité des eaux rejetées dans le ru de Gally.

UNE CAPACITÉ DE TRAITEMENT ACCRUE

CARRE-DE-LA-REUNION-02-300L’usine du Carré de réunion traite aujourd’hui les eaux résiduaires urbaines d’environ 125 000 équivalents habitants. L’évolution démographique et l’urbanisation du secteur dont elle a en charge le traitement des effluents urbains avaient déjà justifié une première extension dans les années 1960.

L’extension actuellement en cours vise à redonner à la station une capacité lui permettant de répondre aux besoins pour 20 ou 30 ans. Aux termes des travaux, la capacité sera portée à 215 000 équivalents habitants par temps sec et 340 000 équivalents habitants par temps de pluie. Pour l’assainissement collectif, un équivalent habitant correspond en principe à un habitant. Lorsque le réseau d’assainissement draine également les eaux de pluie (typiquement pour les pavillons sans réseau séparatif) ou d’industrie ou équipements publics (école, piscine, etc.) une grille de calcul tenant compte du nombre de pièces de l’habitat ou la fréquentation du site (élèves, employés, etc.) est appliquée pour obtenir une équivalence.

Un bassin tampon de 16 000 m³ est ajouté afin de limiter les rejets de pollution en cas d’excédent de débit en entrée de la station. Lors des fortes pluies, le surplus de pollution engendré est stocké en bassin pour recevoir un traitement différé, une fois les pluies passées. Même lorsque sa capacité maximale est atteinte, en cas d’orages prolongés, le « bassin pollution » permet de capter les premières pluies, les plus chargées en pollution après avoir balayé rues et chaussées des zones urbaines.

CARRE-DE-LA-REUNION-03-600

Arrivée des effluents et bassin tampon

L’AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU TRAITEMENT DES EAUX

Traitement membranaire

Traitement membranaire

La rénovation de la station du Carré de réunion répond à une règlementation plus volontariste sur la qualité des eaux. D’une part, la Directive cadre européenne sur l’eau du 23 octobre 2000, adoptée par le Conseil et le Parlement européen, fixe comme objectif un «bon état» écologique et chimique de toutes les eaux communautaires d’ici à 2015. D’autre part, des règlementations nationales (Code de l’environnement, Loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006) ou locales comme le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) du bassin de la Mauldre ajoutent des prescriptions relatives, notamment, à la préservation des milieux aquatiques et la qualité des eaux.

Le traitement biologique des eaux repose sur la technique membranaire. Un bâtiment est dédié à ce traitement, avec 135 000 m² de membranes assurant une dépollution par ultrafiltration. C’est le passage des eaux à travers des séries de membranes organiques, disposées en modules, qui permet la rétention des matières en suspension. Par des courants inverses réguliers, ces matières sont recueillies. Outre l’amélioration de la qualité de traitement, cette technique permet de diminuer l’utilisation des réactifs chimiques.

Enfin, en diminuant les rejets de pollution par une capacité de traitement accrue et un bassin de retenue de 16 000 m³, la performance du traitement sera améliorée. Alors que dans sa configuration actuelle la station traite 40 à 45 000 m³ par jour avec 90% de performance, la station traitera, aux termes des travaux, 100 000 m³ par jour avec une performance de 98%. Soit une division par 5 du rejet dans le ru de Gally.

DÉSODORISATION

Un effort important est porté aux nuisances que les traitements peuvent provoquer pour les riverains. En particulier, les travaux de rénovation de la station visent à désodoriser le traitement des boues, à l’origine d’odeurs désagréables au nord de la commune lorsque les vents poussaient dans cette direction. Une couverture des bâtiments abritant des processus générateurs de mauvaises odeurs est réalisée et un traitement de l’air appliqué pour filtrer ces odeurs.

Autre avancée, cette rénovation des équipements de digestion des boues permettra la production d’électricité. Les boues biologiques issues du traitement des eaux seront elles aussi valorisées, notamment dans la filière de l’épandage agricole.

Plan de la station d'épuration du Carré de réunion (source brochure SMAROV, octobre 2014)

Plan de la station d’épuration du Carré de réunion (source brochure SMAROV, octobre 2014)

L’EXTENSION ET LA RÉNOVATION DE LA STATION D’ÉPURATION, EN CHIFFRES

Montant des investissements 200 millions d’euros TTC
Volumes assainis 12 millions de m³ par an
Capacité de traitement 215 000 équivalents habitants par temps sec
340 000 équivalents habitants en temps de pluie.
Performance 100 000 m³ par jour avec une performance de 98%
Débit de pointe 6 000 m³ / heure

 

Sébastien DURAND, visite du chantier d’extension du Carré de réunion

 


 

AUTRES ARTICLES
Assainissement à Saint-Cyr-l’École : Rapport annuel 2013 d’activité

DOCUMENT
Brochure de présentation du projet d’extension de la station d’épuration Carré de Réunion (SMAROV, octobre 2014)

EN SAVOIR PLUS
Site internet du SMAROV
Site du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, pages « La gestion de l’eau en France »

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Responses are currently closed, but you can trackback.