Des élus à votre écoute
Header

Des boites aux lettres plus grosses… mais moins nombreuses

octobre 25th, 2014 | Posted by admin in Services publics

BOITE-AUX-LETTRESQu’est devenue ma boite aux lettres ? Cette question, des habitants des quartiers Langevin et de l’Épi d’Or me l’ont posée. En effet, plusieurs boites avaient disparu. Gênant quand la boite la plus proche est désormais lointaine, nécessitant parfois la voiture, notamment pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer.

Pour exemple, la boîte aux lettres à l’intersection des rues Môquet et Docteur Vaillant a été retirée. Si personne ne doute que cette boîte, la seule disponible pour ce quartier excentré, ne soit pas la plus sollicitée, il n’est pas contestable qu’elle apporte des services à ses habitants, en particulier aux personnes âgées. Pour nombre de nos concitoyens, se rendre à la boîte aux lettres désormais la plus proche (au rond-point de l’aérodrome, soit à environ un kilomètre) s’avère être une contrainte non négligeable qui contribue à leur isolement.

J’ai saisi, fin avril 2014, la direction de La Poste pour avoir des éclaircissements. Après relance et un cheminement un peu tortueux, la réponse est arrivée.

Fin 2013, une « opération d’optimisation du Mobilier Urbain Postal » a été initiée. Outre le remplacement de boites par un mobilier neuf (donc sans changement sur le nombre et les lieux des emplacements de collecte) ou le déplacement de boites dangereuses à collecter pour les agents, des suppressions de boites sont réalisées pour répondre à deux objectifs : « optimiser [les] kilomètres et donc optimiser [les] coûts tout en améliorer [l’] impact écologique ».

L’objectif économique semble toutefois dominer. Ainsi, pour la boite aux lettres de Môquet, retirée depuis, le nombre moyen de courriers déposés tous les jours était de 2,3. Pas assez rentable. La boite aux lettres servant dorénavant d’emplacement de collecte du quartier, au rond point de l’aérodrome, compte en moyenne 15,4 plis par jour.

L’impératif économique est à l’évidence à intégrer dans l’organisation et l’évolution des entreprises. Il ne doit toutefois pas s’imposer aux obligations de services publics, tel le service postal. Il est à souhaiter que l’accès à ce service prenne en compte les besoins et les difficultés de nos concitoyens partout sur notre territoire.

Aux termes de l’opération d’optimisation, en avril 2014, notre commune compte 16 boites aux lettres. Qu’en pense la mairie ? Elle a donné son accord, en janvier 2014. Mieux (ou pire?), elle a apporté son aide à l’opération. Elle n’a pas souhaité trop en parler…

Pour en savoir plus

Tous les ans, conformément à l’article R.1-1-8 du code des postes et des communications électroniques), La Poste publie un rapport sur les « résultats de la qualité du service universel postal ». La logique à l’œuvre à Saint-Cyr-l’École suit naturellement la stratégie nationale d’évolution des services postaux (ou de l’entreprise, tout simplement…). Le rapport annuel permet d’en comprendre l’orientation… et les limites.

Le rapport sur les « résultats de la qualité du service universel postal » de l’année 2013 est disponible ici : legroupe.laposte.fr/content/download/23517/176135/version/1/file/GroupeLaPoste_TBSU_resultats2013.pdf

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Responses are currently closed, but you can trackback.